La méditation permet d'accéder à la paix intérieure qui nous caractérise tous.

Méditation

Introduction

Afin de calmer son mental et de ressentir un mieux-être au quotidien, il peut s’avérer très bénéfique de procéder chaque jour à une ou plusieurs séances de méditation. En effet, bien que le démarrage soit parfois un peu hésitant, de nombreux adeptes pourraient vous confirmer qu’au fur et à mesure de la pratique, les bienfaits de la médiation se font ressentir intensément, pour notre plus grand bien.

Mais alors, la méditation, qu’est-ce-que c’est exactement ?

Définition de la méditation

Si vous effectuez une petite recherche sur un moteur internet, vous trouverez rapidement des définitions de la méditation assez diverses. En ce qui me concerne, je vais vous transmettre la définition donnée par Frédéric Burri, dans sa série de vidéos intitulées L’incarnation de l’Être sur sa chaîne YouTube que je vous recommande vivement !

La méditation, c’est simplement ressentir, observer, faire l’expérience de ce moment ici et maintenant, sans le mental.

Cette définition résume l’état de la pleine conscience.

Mais toujours selon Frédéric Burri, il convient de ne pas se limiter à cette définition pour pratiquer la méditation, car celle-ci pourrait être incomplète. Il est très important d’y ajouter la notion d’équanimité. L’équanimité est la qualité de celui qui est sans attente, sans volonté particulière, et qui accueille chaque chose telle qu’elle est. L’équanimité est la neutralité d’esprit.

Ainsi, pour celles et ceux qui désirent essayer la méditation, les deux aspects à prendre en compte sont les suivants : pleine conscience et équanimité.

Que se passe-t-il si je ne médite pas ?

Une personne qui ne pratique pas la méditation laisse toute la place à son mental, et s’identifie à lui. Or, le propre du mental est de fonctionner en mode binaire : il s’attache à ce qui est agréable et rejette ce qui est déplaisant. Il est en permanence balloté par le jeu des positionnements contraires : attraction ou répulsion.

Ainsi, une personne qui ne médite pas aura tendance à se sentir bien lorsque son mental sera satisfait, et elle se sentira mal lorsque son mental sera frustré. Son bien-être ou son mal-être dépendront entièrement de l’expérience vécue, et seront par définition impermanents car chaque chose est impermanente. Chaque chose est amenée à disparaître. Ainsi, que la personne soit dans l’attraction ou dans le rejet, elle sera de toute façon dans la souffrance.

Selon le Bouddha, le désir et l’aversion sont tous deux la cause de la souffrance.

Les bienfaits de la méditation

Un petit rappel peut s’avérer utile : la méditation ne permet pas de combler les attentes. Elle n’a pas vocation à empêcher le mental d’être déçu, ni à lui procurer une satisfaction permanente.

En revanche, la méditation permet de se libérer de la souffrance en se libérant de cette tendance à réagir mentalement par l’attachement et le rejet. Elle permet de trouver le juste milieu entre ces deux positionnements.

Et ses bienfaits sont extraordinaires car elle amène un mieux-être au quotidien, avec ce qui est. Malgré les hauts et les bas, malgré les tempêtes intérieures alternant avec les moments fastes et vivifiants, la méditation procure en permanence le calme et la sérénité. Elle a un seul but : amener la paix de l’esprit.

La méditation permet de retrouver la paix et le calme qui caractérisent l’Être véritable.
La méditation permet de retrouver la paix et le calme qui caractérisent l’Être véritable.

Comment procéder ?

Maintenant que la définition et les bienfaits procurés par la méditation sont assimilés, vous pourriez avoir envie de commencer tout de suite cette pratique, mais sans savoir comment procéder. Je me propose donc de vous expliquer la méthode. Et elle est extrêmement simple !

Une séance de méditation

Tout d’abord, il convient de se trouver dans un endroit calme, avec la certitude de ne pas être dérangé, et d’adopter une posture digne et confortable, assis et le dos droit. Puis, il peut être appréciable de regarder un point au sol devant soi, ou de permettre aux yeux de se fermer. Enfin, le principal exercice à suivre pour entrer en méditation est de fixer toute son attention et sa concentration sur un sujet en particulier. Bien souvent, le sujet choisi est la respiration. Il convient de se maintenir ainsi pendant une durée suffisamment longue.

Dans cet état méditatif, la pleine conscience se développe pour notre plus grand bien. Mais vous vous apercevrez au cours de votre pratique qu’il n’est pas aussi facile de maintenir cet état très longtemps. Bien souvent, au bout de quelques minutes à peine, nous nous apercevons que nous avons déjà « décroché », et que nous étions perdu dans nos pensées. Cela est normal. La prise de conscience d’avoir décroché est déjà en elle-même un retour à la conscience. Lorsque cela se produit, il convient donc de ramener toute sa concentration sur le sujet choisi, et de poursuivre la méditation.

La méditation à chaque instant

Après avoir suivi quelques séances de méditation, vous comprendrez vraiment ce que signifie ressentir et observer. Vous pourrez donc dès lors vous placer en tant qu’observateur le plus souvent possible dans chaque situation de la vie courante.

Il est possible de méditer en pleine conscience à tous les instants, comme par exemple : en montant des escaliers (fixer son attention sur chacune des marches montées), ou en épluchant des légumes (fixer son attention sur chacun des gestes effectués), ou encore dans une file d’attente (fixer son attention sur sa propre respiration).

Conclusion

Maintenant, pour vous encourager à découvrir cette formidable méthode de développement personnel qu’est la méditation, je tiens à rappeler que la principale notion à intégrer en ce qui concerne la méditation est l’acceptation de ce qui est. Que ce soit au cours de votre pratique méditative lorsque vous avez l’impression d’échouer car votre mental a repris le dessus, ou alors à chaque expérience de votre vie lorsque votre mental réagit à des situations, rappelez-vous qu’il est important de vous recentrer et de cultiver simplement le silence, le calme et la sagesse profonde.

Enfin, pour celles et ceux qui seront extrêmement intéressé(e)s par le sujet de la pleine conscience et qui auront envie de l’approfondir, je peux conseiller la lecture du livre formidable d’Eckhart Tolle : Le pouvoir du moment présent.

Je vous remercie par avance si vous décidez de partager avec nous vos propres expériences en matière de méditation. N’hésitez pas à commenter ci-dessous !



Si la lecture de cet article vous a été agréable, et si vous désirez soutenir ce blog ainsi que sa rédactrice, alors un petit commentaire ci dessous et/ou un partage sur vos réseaux sociaux serait très apprécié ! Nous vous témoignons par avance toute notre gratitude pour cette bonne énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut